Qu’est ce qu’un système endocannabinoïde ?

Le système endocannabinoïde ou le SEC est un système de communication du corps parmi les plus complexes et les plus importants. Il fonctionne de manière simple. Son activité primordiale est d’empêcher le stress pour que le milieu interne maintienne son équilibre. Mais qu’est-ce qu’un système endocannabinoïde ?

Le système endocannabinoïde, c’est quoi ?

Le SEC ou système endocannabinoïde est un système de communication du corps composé d’enzymes, de ligands endogènes appelé endocannabinoïde et de récepteurs membranaires cannabinoïdes CB2 et CB1. L’enzyme est le responsable de la dégradation et de la synthèse de ces molécules, il est une protéine qui accélère et active la réaction chimique. Le système endocannabinoïde est spécialement montré au niveau du système nerveux central. Par contre, il est détecté au niveau de tissus périphériques comme les muscles, les os, la peau, le système reproducteur, les glandes surrénales, le tissu adipeux, les poumons, le système cardiovasculaire, le pancréas, le foie et le système digestif. Alors, des récepteurs CB2 et CB1 sont aperçu dans tous les corps.

Quel est le rôle physiologique du système endocannabinoïde ?

La question qui se pose souvent est : Quel est le rôle physiologique du système endocannabinoïde ? Nombreux sont les rôles du SEC. Par exemple, le contrôle des capacités d’apprentissage et des émotions. Ainsi, le SEC participe dans le contrôle de la lipogenèse (formation des cellules graisseuses) et de l’appétit. Il tient partie dans le mouvement du système cardiovasculaire (pression sanguine et vasodilatation) et  à l’administration des réponses au stress au niveau hormonal (sécrétion de corticostérone et d’adrénaline). Au niveau du système digestif, le SEC joue également un rôle important. Il contrôle les sécrétions intestinales, l’activité des cellules immunitaires, l’inflammation.

L’effet du système endocannabinoïde

Chez l’homme, les cannabinoïdes sont cédés à l’augmentation des récepteurs CB1 responsable d’une réduction de la production de testostérone et de LH. Cependant, l’empêchement des récepteurs endocannabinoïdes pourrait être réalisable dans le traitement de diverses formes d’infertilité masculine. Aussi, les cannabinoïdes diminuent la mobilité des spermatozoïdes en simulant leur activité mitochondriale. Chez la femme, les cannabinoïdes transforment indirectement la sécrétion de gonadotrophines en motivant ceux connus pour réduire la sécrétion de GnRH ou en détachant négativement l’activité de neurotransmetteurs conjoint pour soutenir la sécrétion de GnRH. Aussi, le système endocannabinoïde joue un rôle à toutes les étapes de la fertilisation au cours de la grossesse. Bref, il existe encore d’autre effet du système endocannabinoïdes sur le plan physiologique, il met stable l’organisme en dépit de l’humeur, du stress, de la douleur, de l’inflammation, de l’appétit, de l’anxiété, …

Quel dosage de CBD pour quel type d’individu ?
Que nomme-t-on effet d’entourage ?